Es-tu une plante verte ?

Es-tu une plante verte ?

Es-tu une plante verte ? Ou un fantôme.

Les signes qui ne trompent pas.

Quand on te demande ton avis tu ne dis rien

Tu réponds Comme tu veux. En conséquence, l’autre fait comme il veut. Et c’est pas le truc que tu voulais toi au final c’est dommage dis donc. Du coup tu marmonnes, ben ouais, bouh.

Tu écoutes les autres en silence

Et tu ne parles pas alors que tu as envie de parler.

Tu te sens invisible, inintéressante, et à vrai dire, même pas là.

Tu planes au dessus de ta tête et tu écoutes vaguement, mais tu aimerais être ailleurs.

Ou parler.

À ce stade, tu ne sais plus trop.

Es-tu un fantôme ou un être humain ?

Oh yeah. Just like that.

Tu marches les yeux baissés, sans bruit

De peur qu’on te remarque. Ou qu’on te jette des cailloux. Ou que la population se révolte et se soulève avec des piolets et des fourches.

Tu te crois au Moyen-Âge. Ou chez ta mère. Ou à l’école. On ne sait plus très bien.

Tu peux bien avoir 20, 30, 40, ou 50 ans, ou davantage, tu crois inconsciemment que tu en as 4 et que si tu te perds dans un supermarché, ce sera la fin du monde et que tu ne parviendras pas à retrouver ton chemin.

Il y a des chances avérées pour que tu mesures plus d’1 mètre. Et quand bien même tu mesurerais moins d’1 mètre (je te vois venir, toi, l’exception avec 50 excuses par minute), tu n’es pas sans ressources.

Si tu marches dans la rue et que quelqu’un te dit Bouh !, il se passe quoi. Rien. Rien du tout.

Par contre, à force d’imaginer 50 agressions à la seconde, tu finis par en voir partout et tu finis même par en provoquer de réelles en adoptant pile la posture exacte pour qu’on t’emmerde en permanence.

C’est triste à dire et ça n’est pas de ta faute, c’est une saloperie de comportement nocif appris et qui est dur à désapprendre, mais ce genre de choses, les relous le sentent.

Certaines personnes ne se font jamais emmerder alors que pour d’autres, c’est sans arrêt.

Ce n’est pas une malédiction, c’est une question de positionnement, et ça peut se changer.

Les gens qui font chier le monde recherchent des personnes précises à persécuter : celles qui ne répliqueront pas, auprès de qui ils se sentiront en position de force.

Ceux qui recherchent quelqu’un à emmerder le font parce qu’ils se sentent faibles, et qu’ils souhaitent se sentir plus forts. Donc, ils ne vont pas s’attaquer à quelqu’un qui ne remplira pas le contrat, c’est du bon sens.

Je ne dis pas que c’est ta faute si en ce moment tu te fais harceler.

Je dis juste que les relous, c’est comme les canards dans les parcs municipaux : il ne faut pas leur donner du pain.

Si on te propose de jouer le rôle fascinant de victime à vie, tu peux refuser le rôle et le laisser à quelqu’un d’autre qui sera d’accord. 

On n’est pas obligé d’être d’accord pour tout, dans la vie.

Tu lis partout, tu n’appliques rien

Il y a des gens qui ont des trucs qui marchent bien et qui ont l’air de beaucoup s’amuser dans la vie. Pas toi : toi tu les lis sur ton canapé, et tu n’appliques pas les conseils pertinents (par contre, tu te noies dans les conseils pourris en te demandant si c’est vrai).

Plus c’est pourri, plus c’est pour toi

Tu ne sais pas sélectionner quelque chose. Tu vas toujours vers le dénominateur le plus bas et la « moyenne » en te demandant si c’est « normal ». Après tu es frustrée. (mais c’est normal).

Tu veux « aider les autres »

Voire sauver la Terre. Alors que ta vie ne tient pas debout, que ton réservoir est vide et que tu va dans le monde continuellement avec une colère énorme qui ne demande qu’à exploser sur le premier clampin venu qui n’a rien à voir avec la personne ou la situation contre qui tu es réellement en colère.

Et après quand je te dis ça tu me dis que tu n’as pas envie d’être « égoïste ». Mouais. Tu y crois à tes conneries ou c’est pour faire genre ? Parce que je me pose sincèrement la question.

Même si putain, c'est beau l'architecture des églises
Disciiiipleuh deuh Jésuus, tous ensemble !

Tu culpabilises pour tout

Surtout quand un truc te plaît et que tu brasses pas de la merde en permanence. Alors là, bouh, pas bien. Faut souffrir pour être belle/riche/à son compte/dans la paix permanente de l’esprit-pour-être-parfaite.

Encore un peu de méditation sur un tapis de clous rouillés ce serait mieux que de manger cette part de gâteau au chocolat, tu ne crois pas ?

Miam !

Tu ne demandes jamais d’aide

Parce que, dans la vie, c’est chacun pour sa gueule et il faut se débrouiller seul, cela, tu le crois fermement et tu l’appliques chaque jour tel un vaillant petit soldat de plomb sur le champ de bataille de ton canapé.

Mais du coup en vrai, tu ne fais rien, et tu en veux en permanence aux autres de ne pas te « soutenir ».

Comme si ils pouvaient deviner que tu as besoin de soutien, ou d’un coup de main pour un déménagement, ou d’un abri jardin, vu que tu ne dis rien et ne fait rien.

Et quand quelqu’un essaye, tu n’appliques rien et tu épuises le temps des autres dans le seul objectif de gâcher le tien. Parce que gâcher ta vie, c’est ton passe-temps préféré.

Si on te propose une opportunité intéressante

Tu trouves 10 000 raisons plus moisies les unes que les autres de ne pas y aller.

Voilà, avec ça tu va être canonisée, c’est sûr. Félicitations, tu as gagné un ticket cosmique pour le rien du tout suprême. Profite, amuse toi. Ah, non, pardon, c’est interdit, heu… Souffre en silence ? Oui voilà, c’est mieux ça, plus « sainteté-ment » correct, hu.

Tu aimes mes articles ? Soutiens moi sur Patreon. Et laisse un commentaire ici, ça fait toujours plaiz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.